max rugby player En 1993, l’OM bat un but à zéro l’AC Milan en finale de la Ligue des champions tandis qu’en 1996, le PSG s’impose contre le Rapid Vienne sur le même score en finale de la Coupe des coupes mais s’incline ensuite contre la Juventus de Turin en finale de la supercoupe de l’UEFA.

Les étalons L’OM et le PSG présentent une base solide de sympathisants et semblent être des exceptions à ce principe de popularité liée aux résultats sportifs. Ligue 1 : dans quels scénarios le PSG peut-il être sacré champion de France dès mercredi contre Angers ? La France remporte l’épreuve à domicile en s’imposant 2-0 en finale contre l’Espagne, grâce à des buts de Michel Platini et de Bruno Bellone. Le déplacement qui s’annonçait périlleux sur la pelouse du club russe se solde par une victoire 1 à 0. L’état du terrain ne permettant pas aux lyonnais d’exploiter leurs qualités techniques, les joueurs de Bruno Génésio s’en sont remis à un but sur coup de pied arrêté.

Pour être choisis, ces stades doivent respecter des normes strictes fixées par l’UEFA. De 1960 à 1976, le choix du pays organisateur s’effectue par un accord entre les quatre demi-finalistes, avant que l’UEFA décide de mettre en place une phase finale élargie avec des matchs de poules à partir de 1980. Trois pays ont déjà organisé la compétition à deux, voire trois reprises : la France (1960, 1984 et 2016), la Belgique (1972 et 2000) et l’Italie (1968 et 1980). L’UEFA privilégie cependant la diversité sur son choix. De quatre de 1960 à 1976, la phase finale passe ainsi à huit de 1980 à 1992, puis à seize de 1996 à 2012, et enfin à vingt-quatre à partir de 2016. Depuis 1980, tout pays organisateur de la phase finale y est qualifié d’office. Pour l’édition 2016, le pays qualifié d’office (France) est affecté à un groupe de qualification et dispute des matchs amicaux aller-retour contre l’ensemble des membres de ce groupe, ceci afin de régler le problème lié à la recherche d’une équipe disponible pour jouer en amical aux dates réservées pour les compétitions officielles. La désignation UEFA, le logo de l’UEFA et toutes les marques liées aux compétitions de l’UEFA sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA.

Pour l’Euro 2008, l’UEFA met en place sept groupes de sept à huit nations, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale. Les deux premiers de chaque groupe ainsi que les 4 “meilleurs troisièmes” se qualifient pour les huitièmes de finale, qui sont normalement suivis de quarts de finale etc.. Le premier de chaque groupe se qualifie pour les quarts de finale. Les équipes sont réparties en deux groupes de quatre équipes, et le vainqueur de chaque groupe se qualifie pour la finale. Les 2 équipes qualifiées pour la finale de l’Euro 2020 de football s’affronteront en match à élimination directe le dimanche 11 juillet 2021 à Wembley. Les matches se joueront donc du 11 juin au 11 juillet 2021 dans plusieurs villes européennes et non plus dans un seul pays hôte comme autrefois. Pays Total 1 Bayern GER 138,000 2 Liverpool ENG 134,000 3 Man. Ce tableau montre, pour chaque édition, le nombre de nations inscrites (Total), le nombre de nations prenant part à la phase finale (Phase finale), le nombre de nations qualifiées d’office en tant que pays-hôtes (Qualifiés d’office), le nombre de nations ayant pris part aux qualifications et parvenant à se qualifier pour la phase finale (Qualifiés sur le terrain), et le nombre de nations ayant pris part aux qualifications (Participants).

La première Coupe d’Europe des nations débute sous un format classique de coupe à élimination directe où les équipes s’affrontent en matchs aller-retour, à commencer par un tour préliminaire (dont sont exemptées un certain nombre d’équipes en fonction du nombre total d’inscrits), suivi de huitièmes de finale et quarts de finale.

C’est d’ailleurs par l’application de cette règle que l’Allemagne remporte le titre contre la Tchéquie, grâce à un but d’Oliver Bierhoff en prolongation, sans avoir à jouer plus de 95 minutes. Les équipes les plus titrées à l’Euro sont l’Allemagne et l’Espagne, avec trois sacres chacune, devant l’Italie et la France qui comptent respectivement deux titres. Seulement dix-sept nations (aucune britannique) sont inscrites à la première édition de 1960 qui s’achève en France. Alors que les Bleus sont menés 2-0 après la première période, il sert Karim Benzema qui réduit le score d’un tir en pivot à l’heure de jeu. Ce record n’a toujours pas été battu, la deuxième meilleure performance d’un buteur au cours d’un Euro étant de six buts. L’Espagne enchaîne également un triplé inédit Euro – Coupe du monde – Euro à cette occasion. On note que le quart de finale entre l’Espagne et l’URSS fut controversé. La finale, jouée à Paris le 10 juillet 1960, est remportée 2-1 par l’URSS emmenée par Lev Yachine face à la Yougoslavie après prolongation. L’URSS se qualifia donc par forfait pour le dernier carré. Similaire à celle de la Coupe d’Europe des clubs, la compétition est une succession de tours (préliminaire, huitièmes de finale, quarts de finale) par match aller-retour à élimination directe.

De 1996 à 2012 le tournoi final concerne seize équipes, réparties en quatre poules de quatre équipes, les deux premiers se qualifient pour les quarts de finale, suivis des demi-finales et de la finale. Les quatre demi-finalistes issus de cette première phase décident d’un pays hôte pour y disputer le tournoi final comprenant les demi-finales (sur un match), le match de la troisième place et la finale. L’UEFA, soucieuse à l’époque de limiter le nombre de matchs, décide de supprimer le match pour la troisième place en contrepartie de l’ajout des demi-finales. Yougoslavie. La compétition est remportée par la Tchécoslovaquie contre l’Allemagne de l’Ouest aux tirs au but et sans que le match ne soit rejoué au préalable, il s’agit d’une double première. La présidence de Daniel Hechter est marquée par ses déboires finaux.

La Yougoslavie, qui avait brillamment obtenu sa qualification, est exclue de la phase finale en raison de la guerre civile qui s’y déroule. Après l’éclatement de l’Union soviétique, un nombre important de nouvelles nations adhèrent à l’UEFA à partir de 1992. Israël décide également de rejoindre l’UEFA en raison de sa mauvaise entente avec les nations arabes. Cette réforme ne rend pas la phase de qualification plus facile pour autant : tandis que le nombre de membres affiliés à l’UEFA augmente (33 nations), le nombre de groupes de la phase préliminaire diminue de huit à sept (en raison de la huitième place réservée au pays organisateur, qualifié d’office). Le comité exécutif de l’instance a établi le calendrier de la phase finale, qui se déroulera dans dix villes allemandes avec le retour à un seul pays hôte après un Euro 2020 organisé l’an dernier à travers tout le continent.

À l’issue de son Comité exécutif à Vienne, l’instance européenne du football a adopté les contours de cette refonte, avec également deux places additionnelles attribuées aux deux meilleures nations européennes sur la saison précédente, sorte de filet de rattrapage pour les cadors, et un troisième club qualifié pour la cinquième nation à l’indice UEFA, actuellement la France. Pour l’Euro 2004 qui a lieu au Portugal, dix groupes de cinq nations sont mis en place, tous les premiers se qualifient et les deuxièmes s’affrontent en barrages pour les cinq places restantes. 47 nations sont alors affiliées à l’UEFA, et quinze places sont mises en jeu pour la phase finale (l’Angleterre étant qualifiée d’office en tant que pays-hôte). L’écart du nombre de participants en phase finale entre les années 1960 et 2020 rend délicates les comparaisons entre éditions du Championnat d’Europe. Le nombre toujours croissant d’inscrits et le succès grandissant du Championnat d’Europe incite l’UEFA à développer le tournoi final en augmentant le nombre de participants.

L’Euro 2024 de football, attribué en septembre 2018 à l’Allemagne, s’ouvrira le 14 juin à l’Allianz Arena de Munich pour se clore le 14 juillet par la finale au Stade olympique de Berlin, a annoncé mardi l’UEFA. Dix-sept nations prennent part à la première édition en 1960 se terminant par un tournoi à quatre équipes. On est bien en place et ça part en sucette. Reinaldo retourne au Brésil en prêt, Aliou Cissé est vendu et le titi Pierre Ducrocq part en prêt après de nombreuses années de bons et loyaux services. En gagnant 1-0 à Brest grâce à un but de Kevin Gameiro, le Racing est cinquième de Ligue 1 et se rapproche peu à peu d’une qualification en Coupe d’Europe.

Pour plus de détails sur maillot benfica visitez notre site Web.